SAISON 2006



SAISON 2006
David ROLAND
La peinture sur verre grâce à une technique particulière

Son parcours :
Né le 18 avril 1976, il entre à l’Ecole Supérieure des Beaux Arts d’Angers en 1998 jusqu’en 2002. Cet artiste utilise de grandes plaques de verres comme support à ses œuvres.
Il a participé à plusieurs manifestations culturelles telles que :
- Le Festival du film d’animation « 5 minutes tout court » à Angers en 2002.
- Le printemps de l’Art Pictural d’Angers en 2002.

Il a exposé dans un grand nombre de galeries d’art :
En 2003 :
- Le site de la Canterie (Saint Fiacre,44)
- Galerie de la découverte (44)
- Galerie Saint Antoine à Clisson « les Cordeliers »
En 2004 :
- « Le jardin de verre » à Cholet (49)
- Le « Pop Corner » et « El País » à Paris
- « Cyx Art » au café moderne à Paris
- Galerie Restaurant à Angers
- Dit For Christmas à Nantes
- Entrepôt des arts à Nantes
En 2005 :
- Printemps des Arts d’Anjou
- Exposition permanente à la galerie Breheret à Angers
- Galerie de Valois à Paris
- Vente aux enchères à Quimper

Ses œuvres :
L’expression de ces oeuvres est à la limite de la figuration et de l’abstraction, les couleurs sont très vives et la technique de peinture à l’envers de la plaque de verre est un mélange de tradition et de modernité.

Andrew PAINTER
La Peinture dite « loufoque »

Son parcours :
Né en Angleterre en 1957 et après avoir vécu en Inde, il vient s’installer et travailler à Angers en 1988. Andrew PAINTER est représenté comme l’artiste le plus loufoque du moment, et propose des expositions de type « Art conceptuel ».
Ses toiles sont exposées en permanence dans plusieurs pays tels qu’en France, en Belgique, en Suisse, en Angleterre, en Espagne, en Italie…
Il a participé à différentes expositions telles que :
- Exposition Pas Cadre - Espace Renoma, à Paris
- Présentation de sa « constellation de chaussettes magnifiques» au Salon International d'Art Contemporain de Zurich, sur la façade du Centre des Congrès.
- Biennale internationale d'Art Contemporain de Florence (Italie), Forteresse d'en Bas.
Andrew Painter organise des évènements insolites destinés à créer une intimité particulière entre son public et « l’incadrable » Art Contemporain.
Ses œuvres :
Andrew PAINTER est un artiste considéré comme ironique et symboliste, qui a le chic pour magnifier la banalité et lui rendre son originalité. On remarque que les visages des personnages sur ses œuvres, sont d’une surprenante humanité, surtout les regards.
L’ironie de ses œuvres est innocente et sans moquerie. Painter nous présente nos contemporains pliés par les modes, emballés de la tête aux pieds, dans des convenances délibérément assumées.

Martine PLAIT- LEMAIRE
Une présence de l’Art textile

Son parcours :
Après avoir étudié les arts plastiques, Martine Plait-Lemaire s’est dirigée vers la section tapisserie de l’Ecole Supérieure des Beaux Arts d’Angers avant d’intégrer quelques années plus tard le Centre Régional d’Art Textile et l’Atelier des Liciers Angevins. Depuis, cette artiste est intervenante en tant que licier et animatrice d’ateliers au musée de la tapisserie contemporaine

Interprétation et exécution collective :
Le tissage de la tapisserie : LOIRE ET VOILE, d’après une maquette de Michel Tourlière, en 1998.
Martine P.L à organisé beaucoup d’expositions, personnelles et collectives :
De 1999 à 2000 :
- Exposition collective dans le cadre du mètre carré en commun.
En 2001 :
- Exposition au théâtre municipal d’Angers avec le centre régional d’art textile : DU FIL AU RIVE.
- Participation au premier salon CLARO à Paris.
En 2003 :
- Exposition personnelle au TVH de Saint Barthélemy d’Anjou.
En 2004 :
- Exposition personnelle au salon des petits formats à Villevêque.
- Exposition avec l’association ARTACTILE aux anciennes écuries de Trélazé : FIL’AMANT.
En 2005 :
- Exposition personnelle au musée e l’Ardoise à Trélazé : FULL A LIER.

Ses œuvres :
Elle tisse sur un métier de basse-lice, avec des matériaux traditionnels, tel que le lin, la laine, le coton. Actuellement Martine PLAIT-LEMAIRE travail sur le thème du jeu, qu’elle décline dans plusieurs tapisseries, et parallèlement, elle utilise le tissu comme support, joue avec la chaîne et la trame. Elle peut intervenir en détissant, en brodant mais avec une grande liberté, une grande spontanéité, sans se soucier de la technique propre à la broderie.