SAISON 2005

En 2005, 3 artistes ont exposé à la Galerie de l'Aubance : Caroline MANAS, Jacques BOULAYS et Joël BAUDOUIN. Une exposition du FRAC a également eté organisée.



Caroline MANAS
« En attendant… »

"Les Grands formats sont extrait d’une collection d’images réalisées autour de l’arrêt de bus, construite au fil de mes propres déplacements. L’arrêt de bus est en lui-même un espace inspirant pour moi, car il montre l’Autre (universel) dans son environnement banal.
Espace ouvert sur le monde public et urbain, il est aussi un espace fermé sur l’individu que l’attente même permet d’exposer une certaine intimité.
Les détails de ses vêtements et accessoires, ses attitudes personnelles ou à l’inverse les ombres qu’il dégage sont les seuls éléments auxquels notre imaginaire d’observateur peut se rattacher pour tenter de nous raconter « l’histoire » de l’Autre, inconnu rencontré furtivement.
La vitre de ces arrêts de bus que je recherche toujours opaque est elle-même une matière très inspirante : elle réagit comme un tampon qui absorberait des couleurs pour identifier des formes, mais elle est aussi un véritable écran où se projettent des scènes de vie.
Lassée, souvent choquée par les publicités qui habillent ces arrêts de bus, j’ai fait imprimer quelques images sur le papier et format de ces affiches, afin de pouvoir peut être un jour les remplacer… .
En effet, ces publicités montrent, à l’inverse des personnages troubles et mystérieux qui attendent, des individus hyperréalistes, arrogants, hyper fantasmatiques mais totalement fictifs.
Elles parlent de l’Autre qui n’existe pas.
Les petits formats montrent ma fascination que j’ai pour la matière même de la vitre opaque. Les couloirs, les lumières, les formes sont comme absorbées puis incrustées dans la vitre.
Ce travail est donc pour moi le fruit d’une volonté toujours présente de chercher (et donc de montrer) à travers le quotidien, la banalité, une certaine poésie où l’humain garde toute sa dignité par le mystère qu’il dégage. L’Autre sera toujours pour moi source d’évasion, l’observer, m’évade."

Jacques BOULAY
il présente un travail de trois ans 2003-2005 à base de papiers peints, noués, lavés, collés qui deviennent des formes par l'organisation du hasard, des paysages, des plantes, mouvements qui agitent des lanières, guirlandes qui deviennent racines, déchirures, jardins, vents, cuirasse, etc...

SAISON 2005
Joël BAUDOUIN
Ses toiles s’appellent « Joueur de chauffage central », « Procession au ciel de Mao en Beauce Percheronne » ou encore « Grande coquette ferroviaire ».
Des titres qui révèlent déjà le style Baroque de Joël Baudouin, un artiste hors norme.
Il habite à Durtal, où il se consacre à la peinture et à la sculpture afin de proposer des oeuvres à la fois baroques, surréalistes et déroutantes.
Mais, ce sont aussi et avant tout des oeuvres pleines de vie, de couleurs et d’imaginaire.
Le style baroque des oeuvres de Joël Baudouin est à l’image de son parcours, car il avoue « je suis né avec un pinceau dans les mains ».
Devant ses toiles, on s’aperçoit vite que cet artiste est inclassable, il le reconnaît lui-même.
« C’est mon univers, ça déroute, c’est anticommercial, mais aussi l’expression de ma volonté d’aller le plus loin dans la recherche.
C’est un spécialiste des grands formats, il aime faire chanter les couleurs car elles expriment ses idées.
Parallèlement, Joël Baudouin sculpte des pièces uniques du fait de sa grande expérience dans la céramique.